30 juillet 2021

AU CHILI, LE PEUPLE VA ÉCRIRE SA CONSTITUTION

Cela fait plus d’un an que les Chiliens ont commencé à manifester pour une éducation moins chère, un meilleur système de santé et des retraites plus élevées. C’est le modèle néo-libéral chilien qui a permis la privatisation de ces secteurs, et il est protégé par l’actuelle constitution écrite durant la dictature d’Augusto Pinochet.

A la suite du mouvement populaire, dimanche 25 octobre, lors du référendum pour le projet de rédaction d’une nouvelle constitution, le « oui » a largement remporté le vote. Patricio López, aujourd’hui retraité mais étudiant lors du coup d’état militaire, Irenne, architecte, Catalina, enseignante témoignent de cet instant d’Histoire.

Emmanuelle Barozet est sociologue et vit au Chili. Elle décrypte les enjeux d’une séquence politique particulière. Les Chiliens ont aussi majoritairement voté en faveur d’une « convention constituante » pour la rédaction de la nouvelle constitution. Elle sera composée à 100% de citoyens élus, excluant ainsi les partis politiques. Des partis politiques discrédités par plusieurs décennies d’errements et de corruption.

Faut-il vraiment que le peuple français passe par une dictature ?

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.