28 novembre 2022

Dysfonctionnement des associations protectrices des enfants et des animaux.

A la suite de mon article sur le livre la maladroite, Béa m’a rappeler l’histoire dramatique de Michèle Bourton

La situations des enfants placés a-t-elle changé ?

Je vais faire un parallèle qui va sans aucun doute, en choquer certains. J’assume ma pensée.

Les animaux, comme les enfants sont des êtres sensibles. Ils sont en attente dans des foyers, des associations pas en capacité de leur apporter les soins et l’amour qu’ils sont en droit d’attendre. Par manque d’argent. Par manque d’espace.

Je pense que notre société est malade. Malade de n’être plus en capacité d’empathie.

Le monde libéral a infusé au fils des années dans les cerveaux que la seule façon de vivre était les marchés boursiers. Ceci engendre un immense océan de solitude affective où la vie sur terre n’est heureuse.

Rien n’est pensé pour le bien-être de l’enfant.

Rien n’est pensé pour le bien-être animal.

Pour que l’aide à l’enfance, et les associations pour les animaux fonctionnent, il faut changer entièrement le mode de société. Et arrêter de tout baser sur l’argent, les dons qui ne sont en fait que des sparadraps d’un système qui ne fonctionne pas.

Il y a de plus en plus de gens qui se font de l’argent sur le dos des animaux. Je ne suis pas loin de penser qu’il en est de même vis-à-vis des enfants placés.

J’ai voulu donner une seconde chance à 2 boucs nains en mal d’amour. Impossible de concrétiser ce projet. Aucune coordination n’existe entre les associations. Et quand après d’innombrables recherches, je trouve 2 boucs nains en attente d’adoption. On me répond : « ce n’est pas possible, nous n’avons pas de bénévoles dans votre secteur » ! Vais-je devoir me tourner vers les élevages ?  On marche sur la tête !

Bon nombre de parents, d’adoptants en capacité d’apporter de l’amour, de l’éducation, des soins, le temps nécessaire, l’espace ; existent. Les enfants, les animaux en attente de foyer souffrent de la défaillance d’une société en perte de repères, de valeurs essentielles pour simplement vivre bien.

Claudia

 

3 réflexions sur « Dysfonctionnement des associations protectrices des enfants et des animaux. »

  1. Mille mercis ma Claudia pour ce magnifique article…
    Je suis l’actualité de Michèle qui est une femme adorable et lumineuse mais je n’avais jamais vu cette vidéo. Elle a tout résumé…
    Tu as bien fait d’avoir fait ce parallèle entre les enfants et les animaux…
    C’est tout de même dingue de ne pas avoir pu adopter ces 2 boucs nains !! Comme tu dis, on marche sur la tête.
    Gros bisous.

    1. Je te remercie beaucoup pour ton commentaire qui me rassure. car en effet, j’ai hésité avant d’écrire ces propos. Mais nous sommes vraiment dans une société moche où le bien être des plus fragiles passe au second plan 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.