6 juillet 2022

Mémoire de fille de Annie Ernaux

«J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue.» Annie Ernaux replonge dans l’été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S dans l’Orne. Nuit dont l’onde de choc s’est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années. S’appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu’elle a été dans un va-et-vient entre hier et aujourd’hui.
«Un livre d’une précision et d’une puissance fascinantes, qui restitue au plus près les sensations physiques et les émotions d’une adolescente de cette époque.» Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres.

Annie Ernaux en racontant sa propre histoire, égraine l’histoire de la femme de 1958. Je reconnais la magnificence  de l’écriture. Néanmoins ce texte pour moi, manque d’action. Je l’ai plus appréhendé comme une analyse sur ce que l’auteure a vécu et sur ces conséquences.

Claudia

3 réflexions sur « Mémoire de fille de Annie Ernaux »

  1. Merci pour cette présentation de lecture…
    Née en 1958 (sourire…) je suis tentée d’en savoir un peu plus sur l’auteure à cette époque.
    Je note.
    Bisous ma Claudia

    1. Écoute la vidéo, l’auteure est vraiment intéressante. Et en plus elle a soutenu JL Mélenchon pour les présidentielles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.