28 mai 2022

Le chêne, ode à la forêt…

Michel Seydoux, coréalisateur du long-métrage avec Laurent Charbonnier, nous dévoile ici les secrets de tournage de ce conte animalier hors normes.

Les images, tournées quelque part dans le Loir-et-Cher, sont d’une beauté saisissante. Sous nos yeux, une année de vie défile avec ses tempêtes, douces et petites, ses germinations, ses jeux et ses amours. La beauté du film se dévoile dans le portrait de son héros et de ses habitants multiples, certains visibles et d’autres invisibles à l’œil nu.

Pour aller plus loin, l’office National des forêts.
Merci Béa pour l’idée 🙂

Le chêne est mon arbre préféré. L’an dernier j’en ai planté à différents endroits de mon terrain. Létchè, mon prince disparu de puis peu repose au pied de l’un d’eux.

Claudia

3 réflexions sur « Le chêne, ode à la forêt… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.