18 avril 2024

Le primatologue néerlandais Frans de Waal est mort

je suis vraiment triste d’apprendre la mort de Frans de Waal à l’âge de 75 ans d’un cancer de l’estomac. Nous perdons un grand défenseur des animaux. Principalement des grands singes. Il avait acquis une renommée internationale grâce à ses travaux démontrant que les primates et autres animaux non humains sont dotés de sensibilité et de savoirs dans leur quotidien. Ils n’ont rien à envier à l’humain. Au contraire, c’est l’Homme qui a tout à apprendre d’eux. 

Né en 1948 à Bois-le-Duc aux Pays-Bas, Frans de Waal étudie la zoologie et l’éthologie avant d’obtenir un doctorat en biologie. Sa thèse le voit travailler avec des chimpanzés du zoo d’Arnhem et il fait alors sa première « découverte majeure », souligne l’université Emory : les chimpanzés se réconcilient après une dispute. Il dira lors d’une conférence en 2011 que c’est à ce moment-là que son image des humains « a commencé à changer ». Frans de Waal déménage en 1981 aux Etats-Unis, avant de s’installer à Atlanta pour enseigner à Emory jusqu’à sa retraite en 2019.

J’avais écris plusieurs articles sur ses travaux.

La dernière étreinte de Frans de Waal 

Sommes-nous trop « bêtes » pour comprendre l’intelligence des animaux ?

Claudia

 

2 réflexions sur « Le primatologue néerlandais Frans de Waal est mort »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.