22 juillet 2024

Le pouls de la Terre, ERNST ZÜRCHER

J’aime écouter les vidéos de « la minute nature”.  Mais quelle fut ma surprise quand je me suis inscrite à masse critique de Babélio, de découvrir que parmi la sélection il y avait le livre d’Ernst ZÜRCHER. Ingénieur forestier fascinant. Tant par ses connaissances que par ses idéaux.

J’avais sélectionné 3 livres. Car je ne pensais pas recevoir mon premier choix. La chance était de mon côté. Car 2 jours plus tard, je recevais la confirmation que, Le pouls de la terre, allait arriver dans les prochains jours dans ma boite aux lettres. Il est édité par la maison d’édition que j’affectionne particulièrement « SALAMANDRE » leur catalogue regorge d’idées pour offrir des livres, des jeux ou des abonnements pour tous les âges. Découvrir la nature tout en la respectant, quel beau programme !

Pour Ernst Zürcher, La marche offre une autre façon d’observer et de ressentir la nature. Tout débute dès ses premiers pas à la campagne. Il se rappelle avec affection le grand orme au tronc triple et aux feuilles rugueuses. Il passe son temps dehors à observer la nature qu’il savoure avec gourmandise comme le ruisseau qui l’invite à le suivre pour entrer dans la forêt profonde. Son imaginaire va vite devenir réalité, puisqu’il décide de partir à pied du lieu où il est né, à Jorat en Suisse romane, pour rejoindre la mer du Sud la plus proche, la méditerranée.  L’auteur nous invite à partager ses rencontres, ses silences et ses questionnements sur le vivant. Comme la communication entre l’humain et l’animal. Il participe avec de nombreux scientifiques au colloque « dialogue avec l’animal et le vivant » en 2018, à la maison de la radio, à Paris.

Quand Ernst ZÜRCHER revient à la marche, il en devient poète « lorsqu’on marche sur l’asphalte, les pieds arrêtent d’être attentifs et la pensée vagabonde sans structure. Sur un sentier de terre, l’intelligence des jambes se réactive et la pensée prend une vraie forme. »  « QUE LA TERRE S’EN BON ! » « Dans le chant des abeilles, il me semble entendre en ce moment encore le murmure des étoiles » « ce sentier n’était pas à moi, je l’avais emprunté. C’était celui des renards et des blaireaux qui l’avaient tracé pour rejoindre la nuit tombée, le monde des humains, dans leurs villages, leurs jardins et vers les poules. ». « S’installer dans une couche, c’est comme entrer dans la sphère intime de l’animal, se glisser dans sa peau, voir le monde avec ses yeux. » Expérience qu’il vit quand il dort en forêt. Il nous fait prendre conscience de ce que nous avons laissé de côté au détriment du monde moderne. Le rapport que nous cultivons-nous avec la terre. Des savoirs-faire des premiers peuples qui trop souvent ont été massacrés. Les liens puissants entre le végétal, l’animal et l’humain. Il évoque les conséquences dramatiques de la déforestation. Et tant d’autres choses pour comprendre en quoi, marcher est utile.

Il évoque la cadence de la marche avec les bâtons « il m’a toujours semblé qu’un rythme à trois temps, comme celui de la valse, nous détache de la terre et nous entraine presque dans un état d’apesanteur »

Il nous parle aussi des auteurs qui accompagnent sa pensée comme Frédéric Lenoir, les chemins du sacré. Son rapport au corps, les bienfaits du jeûne. Pourquoi la nature nous soigne et nous rend plus heureux de Pascale d’Erm. Connaître ses pieds pour mieux se porter.

Il finit par cette réflexion « Lors de grandes marches, je me sens tellement nourri d’essentiel de première main que le besoin de lecture s’estompe, les livres emportés restant au fond du paquetage. Une forme de sobriété inattendue… »

Il m’a juste un peu perdu quand il évoque l’univers. J’ai bien vu là l’ingénieur et les chiffres !

Claudia

 

 

7 réflexions sur « Le pouls de la Terre, ERNST ZÜRCHER »

  1. Bonne lecture ma Claudia !
    J’aime bien lire la Salamandre que je prends à la bibliothèque
    J’aime aussi les Minutes Nature de Julien
    Bisous et bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.