7 décembre 2022

Le crépuscule des elfes, Jean-Louis-Fetjaine

Il y a bien longtemps, avant même Merlin et le roi Arthur, le monde n’était qu’une sombre forêt de chênes et de hêtres, peuplée d’Elfes et de races étranges dont nous avons aujourd’hui perdu jusqu’au souvenir. Dans ces temps anciens, les elfes étaient un peuple puissant et redouté des hommes, des êtres pleins de grâce à la peau d’un bleu très pâle, qui savaient encore maîtriser les forces obscures de la nature. C’est l’histoire d’une trahison et de la chute de tout un monde. D’un combat désespéré et d’un amour impossible. Dans un Moyen Age où le merveilleux côtoie la violence et la cruauté. ce fabuleux roman, est nourri par une inépuisable imagination de son auteur qui dépeint le monde médiéval avec une grande connaissance tout en  établissant un pont entre l’univers des légendes celtiques la Fantasy et le cycle arthurien.

L’auteur, Jean-Louis Fetjaine est breton. C’est un détail qui a son importance, la Bretagne étant le pays des lutins, des korrigans et des mythes celtes. Le domaine de l’heroic-fantasy est habituellement la chasse gardée des Anglo-saxons. L’auteur, que j’ai découvert tout à fait par hasard  arrive très bien à nous transporter dans ce monde féérique. Parmi les nombreux peuples  (Elfes, Nains, Hommes et Monstres), de nombreux personnages haut en couleur jalonnent l’histoire captivante.  Il y a Gael, un elfe gris, membre de la Guilde des Voleurs et des Assassins qui a dérobé le talisman des Nains, l’épée de la puissance. Les Hommes, comme sur la terre sont destinés à régner en maîtres. Le chevalier Uter, pas encore Pendragon. Le barbare Freir. L’épée qui n’est autre qu’Excalibur. Et la reine Lliane, dont la beauté fascine tous ceux qui l’approchent.  Sans oublier Merlin !

Ce que j’aime c’est voyager dans la légende arthurienne. L’écriture de Jean-Louis Fetjaine s’y prête admirablement.

Bon si après ces mots vous avez pas envie de lire ce roman, c’est que votre imagination de se prête pas au monde féerique des forêts profondes du monde des Elfes. 🙂

Claudia

2 réflexions sur « Le crépuscule des elfes, Jean-Louis-Fetjaine »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.