28 mai 2022

Vivre avec les animaux, Jocelyne Porcher

 

Dans notre monde radicalement artificialisé, seuls les animaux, en nous rappelant ce qu’a été la nature, nous permettront peut-être de nous souvenir de notre propre humanité.

Mais saurons-nous vivre avec eux ? Le voulons-nous encore ?

Car l’abattage de masse des animaux, considérés comme simples éléments des « productions animales », leur inflige une terreur et une souffrance insoutenables, tout en désespérant les éleveurs. Qu’est-ce que l’élevage ?

Quelles différences entre « élevage » et « productions animales » ?

Quelle est la place de la mort dans le travail avec les animaux ?

Peut-on améliorer leur sort dans les systèmes industriels ?

Faut-il « libérer les animaux » comme le proposent certains philosophes ?

En répondant ici à ces questions, Jocelyne Porcher explique en quoi la capacité des hommes à coexister pacifiquement dépend de leur capacité à vivre en paix et dignement avec les animaux. Et pourquoi, dès lors, sauver l’élevage en évitant son assujettissement au système d’exploitation et de mise à mort industrielles pourrait être une des plus belles utopies du XXIe siècle.

Jocelyne Porcher a commencé comme éleveuse avant de retourner en formation préparer un Bac agricole à l’âge de 34 ans. Un premier stage provoquera une prise de conscience et une réflexion qui décideront de ses engagements : il s’est agi d’une porcherie auprès de truies encagées dans des bâtiments où le jour ne se distingue pas de la nuit, où l’on ne respirait qu’avec peine, avec des « éleveurs » qui n’avaient à la bouche que le mot « argent »,  qui battaient les animaux, les insultaient. Le choc fut rude !

Jocelyne Porcher est directrice de recherches à l’INRA-SAD (UMR Innovation, Montpellier). Ses recherches portent sur la relation de travail entre éleveurs et animaux en élevage et dans les productions animales. Elle s’est engagée dans une démarche de recherche après avoir été éleveuse et technicienne agricole…

« A l’heure où  la conversion au végétarisme se marie avec la dénonciation de l’élevage, c’est une autre voie que Jocelyne Porcher propose : notre monde ne restera humain qu’aussi longtemps que nous saurons encore vivre et coopérer avec les animaux…» conclue Alain Caillé, le préfacier de l’ouvrage.

Je vous invite à lire l’article de Serge Uleski.

C’est un ouvrage très intéressant. Rien que l’idée de penser au sort des truies, mon sang se glace 🙁

Claudia

4 réflexions sur « Vivre avec les animaux, Jocelyne Porcher »

  1. Un ouvrage intéressant que tu nous présentes…
    C’est la souffrance animale qui m’indispose et me glace le sang…
    Oui pauvres truies et autres bêtes…
    On devrait respecter l’animal… Et si on doit le tuer pour le manger, le faire sans souffrances…
    C’est sans doute utopique…
    Je me demande encore ce que veut dure « humain » lorsque seul l’argent et le profit comptent… L’homme de déshumanise…
    Bisous ma Claudia
    (Prends bien soin de toi et de ton mari positif…)

    1. J’espère vraiment que les gens aux prochaine élection présidentielle vont voter pour changer de mode de société. Une société plus juste, plus humaine, plus solidaire. Et surtout dans l’empathie de toute vie. En respectant la planète. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.