23 juin 2021

à toi, Henriette, mon étoile

A toi, Henriette, mon étoile.

Comment exprimer ma peine ? Bien que j’eusse conscience de la fin de ta vie, égoïstement, je te voulais immortelle.  

Il est difficile d’accepter de ne plus entendre ta voix, de ne plus te voir. Oh ! toi ma tante, mon guide. J’entends encore nos rires partagés. J’appréciais nos têtes-à-têtes, ils me rappelaient ceux partagés avec Henri, mon grand-père, ton père.

Je te revois sourire quand je m’enflammais sur les mensonges de nos dirigeants. À chaque période importante malheureuse et heureuse, tu étais présente. À ta manière, en toute discrétion, tu as su faire preuve d’empathie et de bienveillance. Savourant ensemble les réussites des uns et s’épanchant sur les douleurs des autres.

Et nos fous rires, t’en souviens-tu ?

Quelle joie de t’avoir connu si longtemps ! Tu es la mémoire de la famille. Pour tous ces petits bonheurs, je te remercie.

En regardant les étoiles dans le ciel, ce soir, je sais que tu seras là.

Repose en paix. Nous t’aimons.

Claudia

 

4 réflexions sur « à toi, Henriette, mon étoile »

  1. merci ma lili, d’avoir su trouver les mots a adresser à Henriette , ils sont tellement vrais , ils sont tellement tout ce que je pensais et ne savais pas dire je t’embrasse Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.