4 août 2021

Le vagabond des étoiles, librement adapté par Riff Reb’s

Après Le Loup des mers, Riff Reb’s adapte un autre roman de Jack London, Le Vagabond des Étoiles. Le bédéiste signe un nouvel album, entre réalisme et fantastique,

Dans la prison d’État de Californie, au pénitencier de Folsom, Darrell Standing, ingénieur agronome, s’apprête à être pendu pour l’assassina un homme. Pour supporter les tortures que lui infligent les geôliers, il s’évade au gré de voyages astraux dans des vies passées. Il se retrouve sous les traits du comte Guillaume de Sainte-Maure au cœur du Paris de Louis XIII ; sous ceux d’un enfant sur les pistes de la conquête de l’Ouest ; en ermite hystérique ; en migrante irlandaise ; ou encore en Viking devenu soldat romain…

Darrell Standing dénonce avec force le traitement brutal dont il est l’objet par ses ses geôliers qui n’ont de cesse de le faire avouer où il a caché la dynamite , recourant dans ce but à un instrument de torture particulièrement barbare : ficeler son corps pendant des jours dans une camisole de force, serrée au point qu’il peut à peine respirer. Ce que ses bourreaux ignorent, c’est que Darrell Standing, sur les conseils d’un autre détenu, parvient à leur échapper  en s’évadant  de son corps.  Il devint le Vagabond des étoiles, parcourant à travers le temps et l’espace les autres vies qui furent siennes …

Oscillant entre réalisme et fantastique, cette bande destinée est  remarquablement adapté par Riff Reb’s. J’ai beaucoup apprécié l’objet esthétique.  Le dessin est magnifique, les couleurs admirables. Ce qui donne une puissance à l’imaginaire. Ceci servit par un texte qui décrit avec force l’univers carcéral. Du grand art ! Bravo à Riff Reb’s.

Je recommande très vivement ce 1er tome.

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.