28 mai 2024

Bourdieu – Une enquête algérienne, Olivier Thomas et Pascal Génot

Jeune agrégé de philo, Pierre Bourdieu est appelé pour son service militaire dans les premières années de la guerre d’Algérie.
Démobilisé deux ans plus tard, il tirera parti de cette épreuve malheureuse, restant à Alger malgré la guerre pour y enseigner la sociologie. Pris d’amour pour un pays qui lui rappelle ses propres origines rurales, il étudie les transformations brutales de cette société, découvrant la sociologie tout en apprenant à mieux se connaître lui-même.
Comment cette expérience a-t-elle fait du jeune Bourdieu un sociologue porteur d’un regard à la fois empathique et critique, attentif à toutes les formes de domination ? Comment peut-elle nous aider à mieux comprendre une Algérie aussi familière que méconnue ?
Aujourd’hui, nous partons sur ses traces, à la recherche de la genèse de cet intellectuel majeur, qui a révolutionné la sociologie.

Ce récit graphique en noir et blanc proposé par Olivier Thomas (dessinateur), Pascal Génot (scénariste) est une belle réussite. Comme pour une enquête sociologique, ils racontent les entretiens qu’ils ont pu avoir avec les anciens étudiants  de Pierre Bourdieu et les lectures qu’ils ont effectuées pour comprendre et restituer ses travaux.

Nous partons sur les traces du grand sociologue. Issu d’un milieu modeste rural, Pierre Bourdieu a connu dès son enfance, le rugby. Et les livres qui vont le mener à l’École normale supérieure. Il enseigne en lycée, tout en commençant une thèse de philosophie sur les structures temporelles de la vie affective.

Appelé en Algérie en 1956, deux ans après les débuts de la guerre, il y fait son service militaire. Il part dans l’espoir de continuer sa thèse. Mais l’épreuve qu’il vit au quotidien, va déterminer sa vie future et la construction de son œuvre. C’est une fois démobilisé, et après réflexion, il choisit d’entamer une enquête ethnologique de deux années sur la Kabylie. A la suite, il écrit Sociologie de l’Algérie. Travail et travailleurs en Algérie. Le Déracinement.

Cette bande dessinée interroge sur le rôle tenu par Pierre Bourdieu lors de son service militaire. Mais surtout sur le rôle dévastateur de la colonisation française. L’analyse très minutieuse menée par Olivier Thomas et Pascal Génot permet de comprendre les structures sociales et familiales algériennes, ainsi que les raisons de la misère, conséquence des choix du colonisateur.

À son retour en France, Pierre Bourdieu travaille avec le philosophe Raymond Aron, puis se lance dans de nouveaux champs d’études sur les élites, l’école ou les habitudes qui ont marqué des générations de sociologues. Dans les années 1990 et jusqu’à sa mort en 2002,  il est reconnu comme un intellectuel partisan dont l’œuvre est à la fois une méthode d’analyse et un moyen d’intervention dans la société. Merci à SLATE qui m’a aidé dans mes recherches.

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.