28 mai 2024

Cadres noirs, Pierre Lemaitre

Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir. Ancien DRH, il accepte sans en parler à sa femme des petits jobs déprimants. À ce sentiment d’échec personnel vient bientôt s’ajouter l’humiliation. Un beau matin, il se faire botter le cul par un chefaillon pour cinq cents euros par mois. Trop, c’est trop. Il se rebiffe !

Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre aperçoit le bout du tunnel. Même si celui-ci doit passer par de gros mensonges. Par l’emprunt de l’argent de l’appart de sa fille. Et par le désarroi de sa femme.

Il passe tous les obstacles avec succès. Alors quand il s’agit d’organiser l’ultime épreuve de recrutement exigé par ses futurs employeurs, rien n’y personne ne peut l’arrêter. Il joue sa vie !  

Ce jeu de rôle consiste en une prise d’otages. Situation qui peut vite tourner au massacre.

Alain Delambre arrivera-t-il à convaincre le grand chef que c’est à lui et à lui seul que revient ce poste de DRH ?

Mais au fait, pour quelle raison, le CV de ce quinquagénaire a-t-il été retenu ?

« Je n’ai jamais été un homme violent. Du plus loin que je remonte, je n’ai jamais voulu tuer personne. Des coups de colère par-ci par-là, oui, mais jamais de volonté de faire mal vraiment. De détruire. Alors là, forcément, je me surprends. La violence c’est comme l’alcool ou le sexe, ce n’est pas un phénomène, c’est un processus. On y entre sans presque s’en apercevoir, simplement parce qu’on est mûr pour ça, parce que ça arrive juste au bon moment. Je savais bien que j’étais en colère, mais jamais je n’aurais pensé que ça se transformerait en fureur froide. »

L’auteur nous dresse un tableau très réaliste de la société libérale. Pierre Lemaitre s’est inspiré d’une vraie-fausse prise d’otage qu’ont subi 12 cadres de la régie publicitaire de France Télévisions à l’automne 2005. Philippe Santini, le directeur général de la régie publicitaire de France Télévisions, a eu l’idée d’ éprouver la résistance au stress de ses plus proches collaborateurs.

Cette situation va sans aucun doute parler à tous ces cadres qui sont pressurisés par un management inhumain. Toute l’injustice de ce système éclaboussé par sa dureté et par sa violence sociale.

Ce thriller est haletant de rebondissements. Prix du polar européen en 2010

Je remercie la maison d’édition audiolib qui m’a permis d’écouter ce livre par le biais de masse critique de Babélio. C’est une première expérience pour moi. Ceci permet à des publics illettrés, malvoyants, etc. de découvrir des auteurs formidables comme Pierre Lemaitre.

« Pour écrire son polar « Cadres noirs » puis le scénario de la série « Dérapages » avec Eric Cantona sur Arte, Pierre Lemaitre s’est inspiré d’une histoire vraie, aussi surréaliste que cela en a l’air. » article Huffost

 

 

Il existe aussi la BD

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.