2 octobre 2022

Martin Eden, Jack London

Le plus romanesque des romans de LONDON et peut-être le plus autobiographique. Il se situe au XX siècle. C’est l’un des livres de Jack London que je préfère. Il m’arrive de relire certains passages. Il est si bien écrit, l’histoire est amenée avec tout le savoir faire de cet grand écrivain.

Martin Eden, qui survit de petits boulots en petits boulots dans les bas fond de la société californienne (Oakland), tombe amoureux d’une bourgeoise, qui l’amène à l’écriture, à la philosophie, à la vie.

Petit à petit on participe à la transformation de l’homme, dont l’on suit l’évolution au travers des pages. Il prend conscience de l’importance du savoir et de son impact dans cette société basée sur les diplômes, l’argent et les bonnes manières.
On ne peut rester insensible à cette lecture. Elle remet en cause nos valeurs profondes, nos croyances, l’utilité de l’écriture. Ce livre parle de la sociologie d’une société bourgeoise.
L
es livres amènent au savoir, mais amènent – ils au bonheur ?
Ceci a-t-il la même définition suivant la caste de notre naissance ?
L’intelligence naît-il des livres ?

Courez vite emprunter ce livre !

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.