1 octobre 2022

Et si on ne faisait pas son deuil ? Vinciane Despret

Invitée la philosophe belge Vinciane Despret, qui a écrit « Au Bonheur des morts« . Véritable enquête sur les relations que les vivants continuent à entretenir avec ceux qui ne sont plus. Ensemble, elles interrogent l’injonction à faire son deuil.

Excellente émission qui apporte bien des réponses sur le deuil. Il n’existe pas de remède contre la peine, le violence ressentie. Le temps permet d’adoucir le sentiment de solitude  qui nous habite. Comme une aile cassée qui malgré l’envie ne guérie pas. Elle reste atrophiée et par moment la douleur est tellement présente qu’elle nous empêche de voler vers l’avenir.

Claudia

 

 

2 réflexions sur « Et si on ne faisait pas son deuil ? Vinciane Despret »

  1. Merci pour ce partage très intéressant
    Faisons nous notre deuil des personnes (ou animaux) que nous avons aimés ?
    Je ne crois pas… On vit avec nos absents…
    Parfois, la douleur est si vive, qu’elle nous empêche d’avancer sereinement. Des idées noires nous envahissent et nous ramènent à notre triste condition de mortel…
    Bizzz

    1. En effet, je n’aime pas cette forme « faire son deuil ». C’est pourquoi j’ai aimé l’approche de cette sociologue. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.