6 décembre 2022

Le vagabond des étoiles, jack London

 

Préface de Francis Lacassin.

Injustement condamné à mort, Darrell Standing est confiné dans une camisole de force  dans l’espace le plus surveillé d’une prison. Depuis huit ans, il subit tortures répétées, privation de nourriture, humiliations. Jack London s’est sans aucun doute servi de son expérience, étant lui-même incarcéré en 1894. Son personnage réussi l’exploit de s’évader. À travers l’auto-hypnose, il résiste aux plus inhumains des traitements, s’évadant dans ses vies antérieures : naufragé sur une île déserte, légionnaire en Palestine, homme des cavernes, viking à bord d’un vaisseau guerrier, marin anglais au XVe siècle, jeune pionnier dans l’Ouest américain, comte épéiste à Paris au temps de Louis XIII.

Le Vagabond des étoiles décrit une réalité crue, violente. En rempruntant un imaginaire libérateur pour rester en vie, l’auteur dénonce un système carcéral barbare. Ce roman est un chef-d’œuvre dans sa structure d’écriture.  Jack London, une nouvelle fois donne la mesure de son talent d’écrivain en décrivant la folie des hommes. Trop engagée, son œuvre a été longtemps  malmenée par le monde de l’édition. C’est pourquoi le public retient en général les grands classiques, l’appel de la forêt, croc-Blanc, etc. Les premières éditions avaient été édulcorées afin de convenir au jeune public de l’époque. 

Je m’évade, je fais le tour du monde, je voyage au milieux de l’océan sur des mers inconnues. Je suis heureuse d’avoir rencontré les livres de Jack LONDON, écrivain Ô combien  merveilleux !

Claudia

2 réflexions sur « Le vagabond des étoiles, jack London »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.