6 décembre 2022

A la présentation de mes boucs nains, vous allez craquer !

Il y a 3 semaines, nous sommes allés chercher 2 jeunes boucs (1an et demi). Ils étaient sauvages et appelaient leurs amis qu’ils venaient de quitter. Nous étions quelque peu perdus. Comment faire pour qu’ils s’habituent à leur nouvelle demeure ?

Je suis allée les voir avec de la nourriture. Des friandises. Sans nourriture. Je suis allée les voir un peu, beaucoup, à la folie ! Bref, j’ai cherché à comprendre leurs besoins. Tout est rentré dans l’ordre, le jour où nous avons finis la clôture et qu’ils ont pu gambader à leur aise. Depuis, c’est que du bonheur. Ils chevrotent et bêlent très peu. Ils sont très sympathiques et affectueux. Ils me reconnaissent bien. Et manifeste leur joie quand je vais les voir. Ils me suivent très facilement. Ils ont peur des aboiements de la chienne du voisin. Et tout engin qui fait beaucoup de bruit. Je passe de bon moment avec eux. Ils ont chacun leur caractère. Néanmoins, ils sont tous les deux très têtus. Mais franchement jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu de problème pour qu’ils m’écoutent quand il s’agit de rentrer dans leur enclos, le soir. Par contre pour les emmener chez le vétérinaire, ce n’est pas facile car je n’ai pas de collier. J’aimerai bien les habituer au harnais avec une longue. A suivre …

L’adoption de boucs nains ne doit pas se faire à la légère. C’est un réel engagement vis à vis de ces animaux qui peuvent vivre jusqu’ 15 ans. Il faut au minimum qu’ils soient 2. Il faut un terrain spacieux. Une nourriture de qualité et du temps. Il faut réussir à cerner leur caractère pour s’adapter au mieux à leurs besoins.

Ils ont à leur disposition plusieurs bloc de grosses pierres et de tronc d’arbre. Une balançoire et un grand balais pour qu’ils se grattent. Une pierre de sel.

Un bouc nain est un animal de petite taille : entre 40 et 50 cm pour un poids de 30 kg maximum

il peut être très bien domestiqué et son comportement peut s’apparenter à celui d‘un chien. Ce n’est pas un animal agressif. il apprécie la compagnie.

Celui-ci s’appelle Marley. Il s’est attribué la brouette que j’utilise en ce moment pour transporter les pierres pour mettre au pied du grillage pour éviter les intrus.

 

 

L’autre Bob.

Le bouc nain est en général plus familier et affectueux que la chèvre.

Le bouc nain est un herbivore qui rumine : les aliments passent dans une succession d’estomacs et sont,  petit à petit, digérés. L’herbe, le foin (moins riche en eau), les feuilles ou ronces constituent une part importante de leur alimentation. Les boucs sont des gourmands qui peuvent aussi grignoter les fruits du verger, les fruits frais coupés et les arbustes ! Il se régalent de feuilles de noisetier, de peuplier, de vigne ou de roses, vous pouvez lui donner les fanes de votre potager (choux, poireaux) s’il est biologique et garanti sans pesticides, mais toujours avec parcimonie !

Quelques aliments interdits :

  • Le thuya présente une toxicité élevée.
  • Le blé peut aussi modifier le pH de ses estomacs et le rendre malade. Les produits transformés contenant du blé sont à proscrire (pain, gâteaux sucrés…).
  • Le bambou.  le rhododendron, le laurier cerise, le laurier rose, l’if,

le yucca, l’azalée, l’hortensia, le sureau, le houx, le sapin (certains).

Voici les sites qui m’ont aidé pour cet article: la compagnie des animaux et Technique d’élevage.

Claudia

5 réflexions sur « A la présentation de mes boucs nains, vous allez craquer ! »

  1. Superbe présentation de tes 2 Boucs Nains…
    C’est sûr qu’une adoption d’un bouc ne se fait pas à la légère…
    Mais tu as bien fait…
    C’est du bonheur de les voir.
    Douces pensées pour ton beau Thorgal…
    Bisous ma Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.