28 mai 2022

L’entretien du bassin au printemps

Coupez les tiges fanées au-dessus du niveau de l’eau, et mettre au compost.

petit point vert Retirez de l’eau les algues et les feuilles mortes qui traînent et mettre au compost.

petit point vert Vérifiez qu’il reste assez de substrat dans les paniers aquatiques. En rajouter si besoin, sans oublier de bien tremper le terreau avant de l’intégrer.

Limitez les plantes que vous avez remarqué comme étant très vigoureuses pour qu’elles ne prennent pas le dessus sur les moins énergiques.

petit point vert Divisez celles qui n’en peuvent plus dans leurs paniers.

petit point vert Pour celles qui ne semblent pas bien pousser :

petit point vert Vérifier la profondeur maximum acceptée par la plante, son exposition et les déplacer en conséquence. Vous pouvez aussi les fertiliser avec un engrais pas trop riche en azote et à libération lente comme des dés d’osmocote.

petit point vert Attendez que les gelées ne soient plus à craindre pour ressortir les plantes fragiles mises à l’abri.

 – Ne vous précipitez pas pour recommencer à nourrir les poissons. Attendez de les voir sortir de leur torpeur hivernale pour leur redonner progressivement à manger. les excès de nourriture ne sont jamais bons mais encore pire au début du printemps où trop de nourriture va entrainer une accumulation d’ammonium (favorable aux algues) et une production de nitrite (mortel pour les poissons).

– Si la pompe et la filtration ont été arrêtées pour l’hiver nettoyez les et vérifiez leur bon fonctionnement avant leur remise en service. N’utilisez pas d’eau du robinet, mais l’eau du bassin, pour éviter de tuer les bactéries.

– Vérifiez le fonctionnement du filtre UV et remplacez la lampe qui perd en puissance si elle est en place depuis plusieurs années.

– Dès que la température de l’eau atteint 10°C, remettez la pompe et le filtre en fonctionnement.

– Éliminez les herbes indésirables celles que nous qualifions de ‘mauvaises herbes’.

– Taillez des plantes vivaces (rabattre à 10 – 20 cm).

– Divisez les grosses touffes.

– Attendez que les gelées ne soient plus à craindre pour installer de nouvelles plantes de berge.

MÉFIONS NOUS du GRAND ménage de printemps

Évitez si possible le curetage ou la vidange complète du bassin.

il détruit l’équilibre établi par la faune et la flore.

petit point vert il est fatal aux animaux et bactéries participant à la stabilité de votre bassin.

petit point vert Parmi ces animaux il a ceux qu’on connaît, qu’on observe comme les grenouilles, tritons, les larves de libellules…etc … mais il y a aussi tous les micro-organismes qui sont indispensables à la stabilité du bassin.

il procure un grand stress aux poissons.

Ces grandes perturbations et le remplacement de l’eau par une eau ‘neuve’, c’est le risque de favoriser l’apparition des algues, dés que la température grimpera.

Une vidange totale du bassin n’est envisageable qu’en cas de situations graves comme une fuite, une pollution chimique ou un déséquilibre qui rend l’eau malodorante.

Je remercie le site Santonine pour tous ces renseignements qui sont une aide précieuse pour mon petit bassin et mes poissons rouges. J’attends mi mars pour m’occuper du nettoyage du bassin. Pour l’instant je coupe les tiges mortes. Après j’installerai une plante oxygénante. Je vérifie mes pompes solaires. J’aimerai bien installer une lampe UV pour canaliser les algues, mais je n’ai pas l’électricité à côté de mon bassin. Je vais me renseigner. Ceci existe peut-être en solaire. Côté poisson, j’ai cru voir un petit poisson noir. Ont-ils eu un bébé ? A suivre.

Claudia

 

4 réflexions sur « L’entretien du bassin au printemps »

    1. Béa, si tout va bien on devrait agrandir notre bassin. Actuellement, il est un peu petit. Dans les beaux jours, peut-être viendras tu le voir ? Bises Claudia

      1. Super pour ton bassin qui devrait s’agrandir…
        J’aimerais bien pouvoir le voir…
        Mais est-ce envisageable.? .. Je ne suis pas motorisée depuis le décès de mon mari, je n’ai plus de voiture (de toute façon je ne peux plus conduire). Et de Guéret, c’est un peu le parcours du combattant pour se rendre quelque part en transports en commun. Et quand je bouge, ce n’est jamais pour longtemps… J’ai le souci de laisser ma Délice trop longtemps seule. Même si mes gentils voisins de palier s’en occupent bien. Elle va sur 17 ans ma mémère et j’ai toujours peur qu’il lui arrive quelque chose durant mon absence. Pas simple tout ça. Mais rien n’est impossible… Vivons d’espoir.
        Bisous ma Claudia et bon jeudi

        1. En effet, c’est un peu loin pour le faire dans la journée, à moins que tu ne trouves une personne qui peut t’emmener à moitié de route. Nous irons alors te chercher 🙂
          Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.