4 octobre 2022

Bisous mon Létchè, tu vas me manquer.

 

 

Depuis que je connais le jour. L’heure de ton départ, mon esprit n’arrive pas à faire le point sur ce qui a été. Ce qui est encore. Et ce qui n’existera plus jamais. J’aimerais te blottir dans mes bras pour savourer chaque souffle de vie qu’il te reste. Mais je comprends que tu ne le souhaites pas. Sans doute perçois-tu mon stress. Tes capacités sont tellement diminuées que tu ne peux m’aider à gérer ce moment. Seul ton œil valide s’engouffre au plus profond de mon cœur. Et je sens bien par ses battements que celui-ci est prêt à exploser de la douleur de te perdre. Néanmoins, par ton calme, tu m’aides à me détacher petit à petit de toi. Pour apprendre bientôt à vivre ton absence. C’est pourtant moi qui ai demandé au vétérinaire que s’achève cette situation. Je ne supporte plus d’être impuissante face à ta déchéance.

Le hasard fait que tu vas partir le jour de ma fête. Il va me falloir bien du courage quand ton cœur va cesser de battre. Je sais déjà que ma peine va être immense. Je pense aussi à Madiba qui, je n’en doute pas, va te chercher le soir venu, quand il faudra qu’elle dorme seule. Mon Létchè le moment est venu de nous dire au revoir. Tu es un compagnon à la personnalité et à l’intelligence hors du commun. Il parait que l’un de tes parents est Korat. Ceci explique peut-être pourquoi tu m’as appris à contempler le moment présent. J’aime t’observer pour arriver à anticiper ton besoin, ta demande. Je te remercie de m’avoir permis par une heureuse rencontre de rue de partager ta vie pendant 12 ans. Ces années de vie commune, nos tendres moments de tête-à-tête vont me manquer. Ta présence va me hanter. Heureusement Madiba est une boule de tendresse. Bisous mon beau Letché.

 

Claudia

 

 

 

 

8 réflexions sur « Bisous mon Létchè, tu vas me manquer. »

  1. Quel triste et pénible moment à vivre !
    Je te souhaite ma Claudia tout le courage nécessaire.
    Pauvre Létchè. Si beau… Qui va s’zen aller le jour de ta fête…
    Tu auras partagé 12 ans avec lui…
    Je pleure encore ma petite Lisa… Je revois sa dernière journée… alors je comprends ta peine.
    Bisous de réconfort et Caresses à Madiba.

    1. Merci Béa, en effet je vais avoir besoin de beaucoup de courage. Létchè a cette présence si particulière. Une réelle connexion existe entre nous deux. Heureusement, il y a Madiba. je n’y vais pas seul, mon fils m’accompagne. Bises

  2. , je peux par la pensée , accompagner Letché , qui a passe avec moi de si bons moments , et je resterai qu’avec ses souvenirs tellement heureux , Il est content de partir avec vous à ses coté, de lui , il le sens ……..et vous remercie de ne pas le laisser souffrir….. Courage ma lili…… …………….

    1. Le vétérinaire a été extrêmement gentil. Il a fait en sorte que tout se passe le mieux possible. Sans aucune brutalité pour Létchè. Je peux le dire Létchè s’est endormi tranquillement. Jusqu’au bout j’étais à ses côtés. Il est parti accompagné de ses caresses et des mots doux du vétérinaire. Maintenant il repose sous notre chêne, où je vais pouvoir mettre de jolies fleurs. Repose en paix mon beau letché.

        1. Je te remercie Béa. Heureusement que nous avons un vétérinaire très gentil et que Madiba est à mes côtés. Maintenant il faut que le temps fasse son effet sur mon immense peine. Au printemps, nous allons accueillir deux chèvres naines, la vie reprend son cours … Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.