21 octobre 2021

Histoire(s) à dormir debout de Pedro Rodriguez

Il y a bien longtemps, des histoires ont été écrites à la lueur de chandeliers, de lampes à huile et de candélabres… Effroi, peur et folie hantent les pages de ces textes terrifiants comme la brume stagnante dans des forêts désolées. Alors blottissez-vous contre le feu de cheminée, enveloppez-vous d’une épaisse couverture et laissez les meilleurs conteurs de tous les temps vous glacer le sang avec leurs histoires à dormir debout…

Dès le début de cette BD, Histoire(s) à dormir, je me suis sentie happée par ses ingrédients. Le dessin est magnifique, les couleurs tout à propos sans parler des textes signés par les plus grands. .

Cette BD comporte plusieurs nouvelles. Sa première parution sous le titre de Macabre était parue aux éditions EP. Les Aventuriers de l’Étrange ont eu bien raison de la rééditer. Sans eux, je passais à côté de cette lecture savoureuse.

Son auteur, Pedro Rodríguez, a un réel talent. Dessinateur, coloriste et scénariste espagnol. Il est né en 1973. il habite près de Barcelone. Sitôt ses études terminées, il travaille dans le secteur de l’illustration et de la publicité avant de se consacrer exclusivement à la BD et aux livres jeunesse. Il se fait rapidement connaître en France par le biais de deux formidables publications : Les aventure du jeune Jules Verne et Macabre. Très productif en Espagne dans le domaine de l’illustration jeunesse, il s’investit également sur de nombreux projets en France et au États-Unis. On pourrait définir le style graphique de Pedro par généreux, enchanteur, drôle et bienveillant… tout comme lui.

Jorge GARCÍA a collaboré en tant que scénariste pour son ami Pedro Rodríguez à la première version, Macabre.

Ce nouveau format, bénéficie d’une nouvelle traduction ainsi que d’un titre plus proche de l’original qui était Historias para no dormir. Absents de la version française de 2010, les sons et onomatopées originaux ont été réintégrés.

La pension Bucksdale de Camden Hilll par Catherine Crowe. Un endroit où  la clientèle ne passe qu’une nuit. Une ambiance de paranormal dès les premières pages. Les frissons vous gagne et l’angoisse des fantômes vous effraie.

La Main de Guy de Maupassant. Sombre histoire de trophée de chasse.

Edgar Allan Poe avec Le Chat noir montre l’horreur de certaines personnes. Malheureusement toujours d’actualité.

Le Pacte de Sir Dominick par Sheridan si joliment interprété par Gérald Philippe. 

Le Récupérateur de cadavres par Robert Louis Stevenson montre un pan de l’Histoire bien réel.

La Maison du cauchemar d’Edward Lucas White, nous transporte dans l’imaginaire (ou pas) d’un automobiliste tombé en panne par une nuit de pleine lune.

Le Vampire de John William Polidori est l’ultime histoire sombre de cette BD.

J’espère vous avoir donné l’envie de découvrir et d’aimer autant que moi cette BD.

Claudia

 

2 réflexions sur « Histoire(s) à dormir debout de Pedro Rodriguez »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.