21 juin 2021

Hotel Silence par Auður Ava Ólafsdóttir

Jónas Ebeneser, quarante-neuf ans, divorcé, n’a qu’une passion: restaurer, retaper, réparer les choses. Mais le bricoleur connaît une crise profonde. Il décide de se mettre en route à destination d’un pays abîmé par la guerre, avec sa perceuse en bandoulière et sa caisse à outils pour tout bagage.

Son ex-femme vient de lui a révéler que sa fille bien-aimée n’est pas vraiment la sienne. Sa mère qu’il va visiter tous les jours est perdue dans les brumes de la démence.  La vie de Jónas semble ne plus avoir de sens. Il veut donc y mettre fin. Pour cela,  il quitte l’Islande persuadé qu’il prend la bonne décision. C’est sans compter sur le destin qui va mettre sur son chemin, des femmes, des hommes et un enfant.

Loin d’être nostalgique ou triste ce roman est un message d’espoir pour un village où les gens ont connu l’horreur de la guerre.  Hotel Silence a remporté le prix de littérature islandaise (l’équivalent de notre prix national du livre) et le prix des libraires.  HOTEL SILENCE est publié à l’international dans sept pays: France, Italie, Suède, Angleterre, Hongrie, Norvège et Islande. 

J’aime l’écriture d’Auður Ava Ólafsdóttir. Elle est dynamique et joliment tournée.  Auður Ava Ólafsdóttir manie l’humour et la linguistique du mot cicatrise (ör en islandais) ainsi que la description de ses personnages avec doigté. 

Je recommande cette lecture ainsi que les autres livres d’Auður Ava Ólafsdóttir. Elle est né en Islande en 1958, a étudié l’histoire de l’art à Paris et a donné des cours d’histoire de l’art à l’Université d’Islande.  Elle vit et travaille actuellement à Reykjavik.

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.