9 mars 2021

Loi maltraitance animale : l’hypocrisie d’En Marche démasquée

Pour faire suite au travail remarquable des associations protectrices du bien être animal, je vous avais conseillé la vidéo de Jean-Luc Mélenchon:

Maltraitance des animaux : stop à la barbarie

Pour aller encore plus loin, je vous invite à écouter l’intervention de Bastien Lachaud, député insoumis:

J’ai dénoncé l’hypocrisie de la loi sur la maltraitance animale, qui protège certains animaux, mais abandonne les autres aux pratiques cruelles de la chasse et de l’élevage intensif.

En Marche veut faire une loi « consensuelle », il évite donc soigneusement de s’affronter aux lobbies de la chasse et de l’agrobusiness :
– rien sur les pratiques cruelles de la chasse, ni chasse à courre, ni vénerie sous terre, ni chasse à la glu. Les chasseurs continueront à commettre les pires horreurs sans être inquiétés par cette loi.
– rien sur l’élevage intensif si ce n’est l’interdiction de l’élevage des visons pour leur fourrure. Oui ces élevages en cage se font dans des conditions effroyables, et doivent être fermés. Les indices convergent pour penser que les élevages intensifs de visons seraient à l’origine de mutations du virus qui nous menace. Ce sont des bombes sanitaires qu’il est urgent de désamorcer.

Cette loi est incomplète et incohérente, parce qu’En Marche refuse d’affronter le problème de l’élevage intensif.

On pourra donc arracher les poils de lapins d’élevages, si mais le propriétaire particulier du même lapin s’avisait d’en faire autant, il risquerait la prison pour maltraitance.

Nous voulons une agriculture biologique et paysanne, et en finir avec ce système qui broie ces animaux, mais accable aussi les hommes et l’environnement.

Cette barbarie doit cesser !

Merci Béa.

Claudia

 

2 réflexions sur « Loi maltraitance animale : l’hypocrisie d’En Marche démasquée »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.