28 juillet 2021

La femme lion de Erik Fosnes Hansen

Éva est née dans une petite ville de la province norvégienne. Sa mère meurt en lui donnant naissance. Son père s’épouvante lorsqu’il aperçoit le nouveau-né : un abondant pelage lui donne l’aspect d’un lionceau. Éva souffre d’un syndrome rarissime : hypertrichosis lanuginosa congenita, ou hirsutisme.
Tenue enfermée dans la maison, elle grandit dans une solitude peuplée de livres.
Mais elle est une anomalie, que le monde arrachera bientôt à ce cocon : l’école, la presse, la science s’acharneront sur son animalité, humiliant cruellement sa dignité. C’est paradoxalement dans une troupe de cirque qu’Eva pourra reconquérir son humanité.

L’auteur
Né dans l’État de New York en 1965, de parents norvégiens, Erik Fosnes Hansen est l’un des plus importants écrivains norvégiens d’aujourd’hui. Il écrit son premier roman, La Tour des Faucons, à l’âge de dix-huit ans. Le deuxième, Cantique pour la fin du voyage – roman sur les musiciens du Titanic –, lui a valu un immense succès à travers le monde. Il vit aujourd’hui à Oslo.

La lecture de « la femme lion » est déroutante. L’écriture est superbe.Très émouvante sur la différence.
C’est la première fois que je lis un auteur norvégien. Je ne sais pas si c’est le froid qui aiguise son imaginaire, mais il est redoutable ! 
Pour moi, le livre est en 3 histoires. Erik Fosnes nous mène où il veut, il est très fort avec son ton sarcastique. Les dents grincent, l’esprit refuse et pourtant la fin est troublante. La dernière partie me dérange …

L’éditeur: « (…)un conte fantastique et cruel qui est pourtant un hymne à ce qu’il y a de plus humain dans l’homme.(…)

A vous de juger…

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.