3 mars 2021

Le philosophe qui n’était pas sage, de Laurent Gounelle

Résumé : La forêt tropicale semble retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Un groupe d’américains arrive au village des indiens d’Amazonie. Assise devant l’entrée de sa hutte, Elianta la chamade tourne les yeux vers Sandro le prof de philosophie. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on dit philosophe, s’acharne à détruire secrètement la paix et la sérénité de ma tribu ? Elle ne reconnait plus ses proches, ne comprend plus leurs réactions…Qu’ont-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Elianta sent monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laissera cet homme jouer avec le bonheur des siens.

L’histoire d’une vengeance et d’un peuple de chaudoudoux 🙂

Je trouve que ce livre interpelle sur la manipulation humaine. Je comprends comment les messages négatifs véhiculés à longueur de journée peuvent anéantir un peuple et qu’il faut un courage énorme, comme Elianta, dans le livre pour sauver sa tribu. Dans la vraie vie, aussi de telles belles personnes existent, pensez à Nelson Mandela, à Labbé Pierre, et tant d’autres.

Extrait : «  Le lendemain, Sandro sortit à l’aube, dès les premières lueurs du jour. La douleur devenue lancinante avait troublé sa nuit et maintenant il avait la sensation d’étouffer. Il voulait respirer, marcher à l’air pur. La nature, surprise dans son sommeil par la pâle lumière de l’aurore, était calme et silencieuse, bercée par un air encore frais, baignée d’un soupçon de brume. Les prédateurs de la nuit s’étaient déjà retirés, et ceux du jour n’étaient pas encore levés. Sandro ajusta son chapeau et fit quelques pas sous les arbres, tentant d’oublier la douleur. Une discrète odeur de mousse humide flottait dans l’atmosphère. Soudain il se figea. Un bruissement de feuilles, plus loin, sur sa droite. Il retint son souffle et attendit quelques instants sans bouger un cil, scrutant l’insondable barrière de plantes d’où le bruit s’était échappé. »

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.