18 avril 2024

Une belle grève de femmes, Les Penn sardin Douarnez, 1924, Anne Crignon

Douarnenez (Finistère), l’hiver 1924.
Dans les vingt conserveries de sardines, deux mille « filles d’usine » œuvrent nuit et jour, au gré des arrivages, à emboîter au plus vite ce poisson fragile. Elles sont là entre dix et quatorze heures d’affilée pour une paye minuscule versée par des industriels – dont même le ministre du Travail dit qu’ils sont « des brutes et des sauvages ».
Le 21 novembre, un patron refuse de recevoir des ouvrières exténuées. Les femmes de toutes les « fritures » descendent dans la rue. Le maire de la ville, un communiste, est à leurs côtés, et les marins-pêcheurs – leurs maris – aussi.
Bientôt, toute la France suit dans les journaux le détail de cette « grève de la misère » devenue un feuilleton national. La solidarité s’organise. Le patronat aussi. Des mercenaires armés arrivent de Paris.
Les Penn sardin auraient dû perdre ; la pauvreté leur commandait chaque jour de reprendre le travail. Après plus de six semaines à battre le pavé en sabots, elles ont pourtant gagné.
Récit d’une grève victorieuse.

Anne Crignon est journaliste à L’Obs et pigiste à Siné-Mensuel. Elle a rédigé l’article sur les Gilets jaunes dans Feu ! Abécédaire des féminismes présents (Libertalia, 2021). Originaire de Bretagne, elle s’est prise de passion pour l’épique lutte des sardinières de Douarnenez.

Le texte d’Anne Crignon, l’autrice est poignant. Il nous permet de vivre les conditions de travail très difficiles des ouvrières des conserveries de sardines de Douarnenez, dans le Finistère, en Bretagne. Pendant plus de 6 semaines, deux milles femmes en cet hiver 1924 vont braver le froid pour réclamer leur droit, une augmentation de salaire. Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’article du blog de Paul Tian.

Claudia

 

 

 

 

2 réflexions sur « Une belle grève de femmes, Les Penn sardin Douarnez, 1924, Anne Crignon »

  1. Grand merci pour la belle présentation de ce livre !
    Mon amie d’enfance (on se connait depuis l’école maternelle) et marraine de ma fille est native de Douarnenez
    Je connais l’histoire de ces Sardinières…
    Un livre à lui offrir !
    J’aime beaucoup sa couverture
    Bisous ma Claudia

    1. Bonjour Béa, je suis bien heureuse de cette nouvelle. Ce petit livre contient des photos de l’époque. Je l’ai découvert par le biais de « là-bas si j’y suis » je suis abonnée. https://la-bas.org/
      Bonne journée ensoleillée. Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.