5 mars 2024

Aujourd’hui, en France tout citoyen peut mourir pour défendre son droit à l’eau.

Jean-Luc Mélenchon à l’émission « En Toute Franchise » sur LCI le 26 mars 2023.

Il est revenu sur les violences qui ont eu lieu à l’occasion du rassemblement contre les méga-bassines à Sainte-Soline. Il a déclaré que le ministre de l’Intérieur a une grande responsabilité dans ce qui s’est déroulé. Il a rappelé que la lutte contre ces méga-bassines est nécessaire face au dérèglement du cycle de l’eau. Jean-Luc Mélenchon a évoqué la question de la répression policière. Il a dénoncé la dérive autoritaire de l’État.  Il a appelé à une refonte de l’IGPN et à la dissolution de la BRAV-M, qui ne sert à rien d’autre qu’à violenter des manifestants. Il est revenu sur la mobilisation sociale. Il a appelé à la nouvelle journée de mobilisation de l’intersyndicale le mardi 28 mars. Il a dénoncé la volonté de la présidente de l’Assemblée nationale de vouloir sanctionner des députés LFI qui se rendent à des manifestations. Il a noté une droitisation avec une porosité entre les macronistes et le Rassemblement national. Il a déclaré que la lutte continuerait jusqu’au retrait de la réforme. Emmanuel Macron doit donner le dossier au conseil d’administration de la Sécurité sociale.

Je vous invite à signer la pétition pour la dissolution de la BRAV-M

Je vous invite aussi à lire le texte de Tristant lacheau, référent REV, parti crée par Aymeric Caron.

Suite à cette journée de manifestation contre l’accaparement de l’eau, les choses sont claires :
La politique de maintien de l’ordre des services de l’État ont fait le choix de mettre en place un dispositif sur-armé avec un effectif très important pour empêcher des opposants citoyens d’accéder à une butte et un trou dans le sol sur un terrain privé, la méga bassine de Sainte Soline.
Ce terrain ne contenant à la base aucun humain, ils n’étaient pas venus protéger des personnes mais un « bien » privé, en l’espèce, un trou de 10Ha dans le sol !
Il est clair que pour le ministre de l’intérieur et madame Dubée, préfète des Deux Sèvres, tous les moyens de violence armée était justifiés par l’interdiction d’accéder à ce trou !
→ Quitte à provoquer 200 blessés dont 50 graves parmi les manifestants et 28 parmi les forces de l’ordre. A l’heure actuelle, un manifestant est toujours dans le coma, avec un pronostic vital engagé, probablement à la suite d’un tir de grenade GM2L depuis un quad. Il semblerait que l’accès des secours à ce blessé qui convulsait et perdait beaucoup de sang aurait été bloqué par la gendarmerie, notamment selon un post de la ligue des droits de l’homme au moment des faits. Entre la blessure et l’arrivée de l’ambulance, il s’est écoulé 1h40, et 3h40 pour le départ de l’hélicopter du SAMU. Cela a également retardé la prise en charge de blessés en urgence absolue fonctionnelle (perte d’un œil, mâchoires arrachées).
Nous en saurons plus suite à la parution du rapport des observateurs indépendants, par ailleurs, une enquête a été ouverte par le parquet de Niort « pour déterminer la nature exacte » de trois blessures graves de manifestants « et les circonstances dans lesquelles » ces personnes ont été blessées.
Mais d’ors et déjà, plusieurs questions se posent :
→ Les tirs de grenades de désencerclement en allant au contact des manifestants avec des quads : Est-ce légal ? N’y a-t-il pas un encadrement légal de l’usage de ces armes ? Quel est le nombre de blessures provoquées par ces agissements ?
→ La position du Ministère de l’Intérieur, responsable de ces faits d’armes, visant à stigmatiser des manifestant, 1000 selon lui, en occultant l’ensemble des opposants aux bassines présents, soit 25 000 à 30 000 personnes est-elle tenable démocratiquement? Un tel bilan de dégâts humains ne l’oblige pas à rendre des comptes plutôt que de se cacher derrière l’écran de fumée d’un véhicule incendié?
→ La terreur semée dans la manifestation avec un nombre important d’individus en état de choc, et la communication d’État centrant tout sur la violence entamera-t-elle la ferveur populaire à exercer ses droits démocratiques?
Le dispositif policier démesuré a fais les choux gras de l’actualité ces dernières semaines afin de terroriser et démotiver les opposants aux bassines : Echec ! 25 à 30000 manifestants ont fait le déplacement, j’y ai vu quelques familles courageuses, des vieillards avec leurs cannes, une personne en situation de handicap toutes déterminées à faire la route vers la méga bassine de Sainte Soline.
→ Décréter une interdiction de manifestation permet-elle à l’État d’en faire une zone de non-droit, dans laquelle la liberté de manifester est non seulement entravée mais violemment réprimée avec des moyens publics démesurés : Est-ce républicain ?
→ Le ministre de l’intérieur et la préfète, en faisant cela protège-t-ils la population ? Ou au contraire la mettent-ils en danger ?
Des secours empêchés par les forces de l’ordre d’arriver sur site pour prendre en charge les manifestants blessés, durant la manifestation comme en ont témoigné plusieurs représentantes politiques, également à l’issue de la manifestation après dispersion, comme en ont été témoins des militantes de la REV : Est-ce républicain ? Est-ce humain ?
→ Instrumentaliser une manifestation symbolique, « la prise de la bassine », en mettant tout en place pour qu’il y ait de la violence, et enfin utiliser ces images de violence contre des opposants citoyens : Est-ce démocratique ? Est-ce responsable ?
Cette image d’élus de la république s’interposant en cordon de sécurité afin que les forces de l’ordre ne tirent pas sur des manifestants blessés est symbolique du glissement qui est en train de s’opérer dans notre pays. Diffusons cette image sur les réseaux sociaux afin de rendre nos concitoyens conscients de ce qui se passe.
J’espère que la lumière sera faite sur cette politique de « maintien de l’ordre » ce 25/03 à Sainte Soline et j’appelle pour cela les députés NUPES à utiliser les moyens qui sont en leur pouvoir.
bassinesnonmerci

 

Une réflexion sur « Aujourd’hui, en France tout citoyen peut mourir pour défendre son droit à l’eau. »

  1. Terrible…
    Toutes ces violences… C’est inacceptable…
    Je suis épouvantée…
    Je vais signer la pétition
    Bisous ma Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.