7 décembre 2022

Des souris et des hommes de John Steinbeck, nouvelle traduction par Agnès Desarthe

J’aimerai beaucoup voir ce spectacle, les comédiens sont excellents de vérité.

Contexte historique

John Steinbeck publie Des Souris et des Hommes en 1937, pendant la Grande Dépression, une époque où les États Unis accusent une crise économique sans précédent. Chômage et misère sont le lot quotidien de millions de travailleurs.

L’auteur d’origine irlandaise et allemande, est né en 1902 à Salinas, petite ville de californie. Tortilla FLAT, publié en 1935, lui a valu une renommée immédiate. Ont paru ensuite des souris et des hommes (1937) et les raisins de la colère (1939), portant tous deux sur la précarité du travail agricole. Prix nobel de littérature en 1962, John Steinbeck est mort à New York en 1968. Biographie

Histoire

Lennie, colosse à l’esprit simplet qui adule les bestioles au pelage doux et George, de taille normale mais à l’esprit vif sont ouvriers agricoles. Ils parcourent à pied la Californie en quête de travaux journaliers dans les fermes. Ils partagent le même rêve : s’offrir leur propre lopin de terre avec des animaux. Malgré leur différence, ils sont unis comme les doigts de la mains. George veille sur son acolyte qui ne sait pas maîtriser sa force. Quand Lennie dérape, les deux hommes s’empressent de plier bagage.
Lorsqu’ils sont embauchés dans un ranch de la vallée de Salinas, ils sont convaincus que, cette fois-ci c’est la bonne. Ils vont pouvoir réunir le pactole nécessaire pour leur avenir. Ils en parlent même à Candy, qui trimballe derrière ses tallons son vieux chien. Mais les cheveux doux de l’épouse du patron n’annoncent rien de bon.

«Les deux hommes levèrent les yeux car le rectangle de soleil de la porte s’était masqué. Debout, une jeune femme regardait dans la chambre. Elle avait de grosses lèvres enduites de rouge, et des yeux très écartés fortement maquillés. Ses ongles étaient rouges. Ses cheveux pendaient en grappes bouclées, comme des petites saucisses. Elle portait une robe de maison en coton, et des mules rouges, ornées de petits bouquets de plumes d’autruche rouges.»

je viens de finir la lecture de cette Œuvre majeure. Cette nouvelle traduction pour L’anniversaire des cents vingt ans de la naissance de l’auteur par Agnès Desarthe est une nouvelle interprétation  qui restitue avec force et puissance l’écriture de John Steinbeck. Des souris et des hommes interroge brillamment les thèmes du racisme, de la pauvreté et de la différence. C’est avant tout une amitié insolite et bouleversante qui nous donne à réfléchir sur l’âme humaine.

Claudia

 

 

2 réflexions sur « Des souris et des hommes de John Steinbeck, nouvelle traduction par Agnès Desarthe »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.