7 décembre 2022

BD la belle espérance, le temps des fruits verts de Chantal Van Den Heuvel et Anne Teuf

La Belle Espérance, tome 1: Le temps des fruits verts

Nous sommes en 1934. Roger, jeune breton, a 16 ans. Il est pauvre, orphelin d’un marin pêcheur, mais tous les rêves lui sont permis, car il est brillant ! Sa mère Irma économise sou par sou pour payer ses études. Le jour où celle-ci meurt, les rêves de Roger sont anéantis. Plus question de BAC et d’école d’ingénieur. Il doit travailler chez son oncle. Après une violence altercation, il part. De connaissance en connaissance, il monte à Paris et finit comme ouvrier chez Renault. Louison, son amoureuse décide de le rejoindre. Elle espère devenir actrice de cinéma. La réalité est tout autre. Elle sera petite main dans la maison de couture de Bernstein.

Roger est plongé dans l’enfer du travail à la chaîne. Il ignore qu’il a été spolié sur son héritage. Ceci aurait changé le cours de sa vie. Louison, son amoureuse, connait la vérité. Mais pour le moment ne dit rien. La bonne qui travaillait à l’auberge de l’oncle et de la tante connait aussi ce secret. Son chemin de vie l’a conduite à Paris où elle cherche désespéramment à retrouver Roger. Les adeptes du fascisme se sentent pousser des ailes en entendant à la TSF la propagande nazie vanter les réussites du National-Socialisme. À gauche, les forces progressistes se mettent d’accord et imaginent un Front Populaire pour prendre le pouvoir.

Une saga pleine de passions à l’époque du Front Populaire.

« En avant ! Jeunesse de France.
faisons se lever le jour,
La victoire avec nous s’avance,
Fils et filles de l’espérance
Nous ferons se lever le jour
A nous la joie à nous l’amour. « 

Paul Vaillant-Couturier, jeunesse

Danielle Tartakowsky est la mieux placée pour préfacer cette BD. En effet, elle est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris 8. Spécialiste de l’histoire politique de la France au XXe siècle, elle a tout particulièrement travaillé sur les mouvements sociaux et sur leur place dans les crises politiques contemporaines françaises. Elle a publié de nombreux ouvrages dont L’avenir nous appartient, une histoire du front populaire, en collaboration avec Michel Margairaz, (Larousse, 2006) et Histoire des mouvements sociaux en France en co-direction avec Michel Pigenet (La découverte, 2012).

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur février 1934 et le front populaire, je vous invite à écouter la conférence de Danielle Tartakowsky

J’ai été captivé par le scénario historiquement dense de cette bande dessinée. Elle est vraiment agréable à lire. Cependant, bien que je comprenne que l’exercice de dépeindre des personnages ayant existé soit toujours difficile, je mets un bémol sur les personnalités de Blum et de Thorez, quelque peu caricaturales. Et sur les compromis pour aboutir au programme du front populaire. Car il est indéniable que sans la mobilisation du peuple et des électeurs les dirigeants politiques ne pouvaient assurer la victoire du Front populaire.

Chantal Van Den Heuvel, scénariste. Elle est passionnée de lettres et de belles histoires. Elle écrit au départ pour le cinéma et la télévision, puis publie son premier un roman et des contes pour enfants, pour enfin se consacrer entièrement à sa passion : le scénario de bandes dessinées.

Anne Teuf, Anne Weinstroerffer de son vrai nom, Illustratrice est née en 1964 à Mulhouse (Alsace). Grande lectrice dès son plus jeune âge. Elle voue une réelle passion pour les mangas. Elle entre à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg où elle suit notamment les cours d’image narrative de Claude Lapointe.

Je n’ai pas du tout apprécié le dessin des personnages ni la mise en page. Je trouve que cela manque de respiration. Petites cases sur 176 pages c’est vraiment difficile à digérer surtout pour une narration historique. Je préfère l’univers de Eric Warnauts et Guy Raives, qui sont eux aussi Belges et auteurs/illustrateurs.

Je remercie les Editions Delcourt et Babelio pour cette bande dessinée reçue dans le cadre d’une opération Masse Critique.

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.