28 novembre 2022

Comment accompagner un proche, Christophe Fauré

Sagesses Bouddhistes reçoit Christophe Fauré afin d’aborder les questions essentielles qui se posent à nous, lorsque l’on perçoit la fin de vie d’un proche ou d’un être cher. Dans cette première émission nous parlerons plus particulièrement des soins palliatifs et les contours de la Loi les encadrant, de la gestion de la douleur et de l’accompagnement.

Comment aborder les derniers mois, les derniers jours ou les derniers instants de vie d’un être proche de la mort. Comment rendre ces instants pour lui comme pour soi-même moins angoissants. Que faire, que dire, comment exprimer son amour, son amitié et encore son pardon lorsque celui-ci semble nécessaire. Sagesses Bouddhistes reçoit Christophe Fauré pour en parler.

Réalisation : Claude Darmon
Présentation : Aurélie Godefroy

Il est important d’aborder ce thème pour le vivre le plus harmonieux possible.

Claudia

4 réflexions sur « Comment accompagner un proche, Christophe Fauré »

  1. Tellement essentiel…
    J’ai souvenance d’avoir regardé ces 2 émissions. Il n’y avait pas longtemps que mon mari était décédé… Il est mort à l’hôpital seul, comme beaucoup d’autres personnes hélas… Alors on se sent un peu coupable de ne pas être à côté d’un être cher lorsqu’il s’en va…
    Je vais les regarder à nouveau…
    Bizzz

    1. Quand nous perdons un proche, le chagrin est déjà assez lourd à porter. Ne rajoutons pas la culpabilité qui ne sert à rien que de nous infliger une peine supplémentaire. Je me souviens que tu a beaucoup donné dans cette épreuve. Laisse ton cœur en paix. Bises

  2. Merci pour ta gentille réponse…
    Oui j’ai beaucoup donné dans cette épreuve. Mais avec le recul, on se dit qu’on aurait pu donner plus…
    Quant à me culpabiliser, je me suis efforcée de ne pas l’être… J’ai beaucoup parlé à mon mari sur son lit de mort quand je suis arrivée à l’hôpital dans l’heure qui a suivi… Je suis restée pratiquement tout le temps à ses côtés jusqu’à ce qu’une personne de la Faculté de Médecine de Toulouse vienne chercher son corps en fin de soirée… J’avais cette impression apaisante qu’il m’entendait…
    Bisous ma Claudia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.