2 octobre 2022

Les animaux s’invitent à la présidentielle

 » Alors que les candidats à l’élection présidentielle sont engagés dans la dernière ligne droite, le thème du respect de l’animal s’inscrit dans les débats. Du jamais vu à un tel niveau, les sondages en témoignent. État des lieux…

En décembre 2021, le collectif d’ONG, parmi lesquelles l’OABA, C’est assez, la SPA, CIWF, CRAC, etc. ont proposé aux candidats 22 mesures dont 4 prioritaires, réparties en 6 thématiques, afin qu’ils s’engagent à les adopter s’ils étaient élus à la présidence de la République. Ces mesures, lancées par une quarantaine d’experts, ont balayé des propositions aussi diverses qu’instituer un ministère en charge de la condition animale, abroger les corridas et les combats de coqs, encourager les méthodes alternatives à l’utilisation des animaux dans la recherche (expérimentation animale), encadrer le commerce des animaux de compagnie, interdire la chasse au moins deux jours par semaine dont le dimanche…

Parmi les plus sensibles des candidats, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon arrivent en tête avec 98 % des mesures validées, Nathalie Arthaud suit à 85 %. Viennent ensuite Philippe Poutou 77 % et Nicolas Dupont-Aignan 67 %. Marine Le Pen ferme la marche avec 58 % des mesures adoptées. Quant aux autres, ils ne se sont pas encore engagés… Cela dit, les premiers résultats donnent des indications significatives. Si Jean-Luc Mélenchon accepte pour la première fois de mettre fin à la tauromachie, Nicolas Dupont-Aignan s’y refuse et Marine Le Pen envisage uniquement l’interdiction aux moins de 16 ans. Concernant les animaux d’élevage, les 4 candidats de gauche s’engagent sur toutes les mesures proposées alors que Marine Le Pen ne prend position que contre l’abattage sans étourdissement, pareil pour Nicolas Dupont-Aignan.

Parfois les paradoxes semblent faire bon ménage avec la démocratie. Jean-Luc Mélenchon en fait les frais puisque seulement 33 % des Français le considèrent engagé dans la condition animale alors qu’il a validé 98 % des 22 mesures proposées pour changer la situation à l’avenir.  »

Pour lire l’intégralité de la lettre de Allain Bougrain-Dubourg (17.03.2022)

j’ai lu ce texte sur le blog de ma fidèle lectrice, Béa. Je me suis aussi intéressée aux commentaires et voici ma réponse:

Je me permets de répondre à cet article bien documenté car je fais partie du groupe de la condition animale de la France insoumise. Les équipes travaillent depuis 2 ans sur le programme porté par JL Mélenchon et notre groupe plus précisément sur le bien être animal. Au sein de la France insoumise, il y a des chasseurs et d’autres personnes qui mangent de la viande, poissons, etc. Les discussions ont été vives. JL Mélenchon a écouté, réfléchi et évolué sur son positionnement de départ. Depuis toujours, il est attaché au bien être animal. Ce qui fait la différence avec le parti animalier se sont le contenu du programme que je vous invite à lire. Il parle de l’urgence de sauver la planète. Et qu’un autre monde est possible pour tous. La représentante du parti animalier de veut pas changer de société, donc elle continue le libéralisme. Comment améliorer la condition animale en restant dans le même système politique ? Je vous remercie pour votre attention.

 

L’amour, un besoin vital

Qui peut se vanter de pouvoir vivre sans amour ?
Personne, bien entendu !
Et il en est de même pour toutes les vies sur terre
Prendre le temps d’observer l’animal, la plante, l’arbre,
Vous allez recevoir un amour inconditionnel.
Il frappe à votre fenêtre par la patte du chat.
Il quémande votre attention par la voix d’un enfant.
Il appelle au téléphone au beau milieu de la nuit.
Il toc et toc encore dans votre cœur
Pour l’être aimé à vos côtés.
Pour l’être aimé trop tôt disparu.
Pour l’être aimé qui s’éloigne au bras d’une demoiselle.
La rose du petit prince est là pour nous le rappeler.
Si demain, nous oublions de nous aimer.

Nous en  mourons.

Claudia

5 réflexions sur « Les animaux s’invitent à la présidentielle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.