20 janvier 2022

Mon roi, mon sage, mon Letché et la cardiomyopathie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon roi, mon sage, mon Letché

Aujourd’hui, je suis préparée au pire en t’emmenant chez le vétérinaire.

Je connais à peu près ton âge : 13 ans. Je vis au quotidien tes problèmes de santé : une cataracte supposée, un asthme chronique qui reflète peut-être un crabe sous-jacent. Et maintenant cette pâte de devant qui te fait boiter.

Ma décision est prise, je serais forte si le couperet tombe.

Hier soir, nous échangions tendrement sur ton état. Je m’engage à éviter toute souffrance inutile. Je ne veux pas revivre les mois de souffrance de Pablo, ton compagnon emporté trop tôt par ce satané cancer.

Nous avons du mal à nous endormir. Toi lové, sur l’édredon au creux de mon ventre. J’entends ta respiration saccadée et les battements de nos cœurs. Je n’ose pas bouger de peur de réveiller tes douleurs. Puis, ne tenant plus cet inconfort, au milieu de la nuit, tu es parti pour un endroit plus confortable.

À l’aurore, je me réveille. Il fait encore nuit. Il fait froid. Je n’ai pas envie de me lever. Je t’aperçois. Alors je savoure pour quelques instants, ces moments de bonheur.

Nous arrivons chez le vétérinaire, ton miaulement dans la voiture, est fortuit. Je ressens ta douleur.  Le vétérinaire comme à son habitude prend le temps de m’écouter et de t’apprivoiser. Car, tes pupilles, dilatées, montrent ta peur. Après discussion, il décide de te garder pour t’endormir légèrement afin de pratiquer les radios nécessaires et de faire un bilan complet.

Il me rappelle en fin de matinée. Mon roi, mon sage, mon Létché encore une fois, tu as gagné !

Tu n’as aucun cancer. Pas d’arthrose, tes dents sont saines. Pas de fièvre. Mais une cataracte.

Je suis soulagée par ces bonnes nouvelles.

Et puis, tombe le verdict final.  Tu as une cardiomyopathie. Et non comme informée au préalable, de l’asthme. Avec une malformation au sternum. Nous mettons dès aujourd’hui en place un traitement et nous décidons de nous revoir dans un mois pour faire le point. Je suis optimiste. Je sais que tu ne guériras pas, mais tu vas vivre, vivre et c’est bien cela l’important !

Claudia

 

4 réflexions sur « Mon roi, mon sage, mon Letché et la cardiomyopathie »

  1. Oh comme je suis soulagée. Enfin en partie…
    Comme on a peur pour nos petits compagnons…
    Car il va falloir le soigner…
    Qu’il vive oui c’est le principal !!
    Mille caresses à ton roi félin
    Bisous ma Claudia

    1. Merci ma Béa. En effet, je suis soulagée. Depuis, hier où nous avons commencé le traitement (anti-inflammatoire) pour sa pâte. Il ne boîte pratiquement plus. Pour son cœur, à suivre. Heureusement qu’il est dans une famille aimante 🙂

    1. Merci Jean-Claude. Le médicament semble faire effet. Il respire mieux. Son miaulement est plus audible quand il demande à manger 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.