6 juillet 2022

Les animaux éprouvent des émotions

 

Cette après-midi, j’ai écouté l’émission »la tête au carré » que je vous recommande. Elle était consacrée aux émotions chez les vaches. Quand je pense que des études datant des années 80/90 montraient déjà que les animaux étaient sensibles. Malgré ce fait avéré, la société libérale a continué à considérer les animaux comme des machines, c’est scandaleux ! Il est possible de changer de société où tous les êtres vivants seront enfin respectés.

JL Mélenchon dans son programme électoral va rompre avec la maltraitance animale.  » La cruauté infligée aux animaux par notre modèle agricole productiviste et le retour des grandes pandémies comme le Covid-19 sont liés.La lutte contre la maltraitance animale est un aspect central de la quête d’harmonie avec la nature.  » Il veut donc interdire les fermes-usines.

Les animaux éprouvent des émotions.
Les études démontrent que la gamme de leurs sentiments est, en matière d’amour,
aussi étendue que chez les humains.

Deux pigeons peuvent-ils s’aimer d’amour tendre ?

« Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre », écrit le poète.
On dit des amoureux qu’ils se bécotent, ou qu’ils roucoulent.
L’analogie entre volatiles et amoureux provient du fait que 90 % des espèces d’oiseaux vivent en couples monogames.

Des perroquets jaloux

La difficulté à accepter l’analogie entre oiseaux et humains provient du fait qu’ils appartiennent à des phylums très éloignés dans l’évolution : les oiseaux sont de lointains descendants de dinosaures volants.

Le french kiss des chimpanzés

L’anthropologue Helen Fisher a rassemblé de nombreuses observations éthologiques qui invitent à penser que l’amour passionnel n’est pas une exclusivité humaine. Selon H. Fisher, beaucoup d’animaux présentent toute la gamme des comportements qui évoquent l’amour. Il y a d’abord le choix sélectif du partenaire : les éthologues ont montré depuis les années 1980 que chez les oiseaux, les primates, les loups, d’autres encore, les femelles ne sont pas passives et ne se donnent pas au premier venu sous la seule emprise de leurs « chaleurs » : elles marquent leur préférence, observent, choisissent les uns et refusent les autres. Il existe de véritables « coups de foudre » entre certains.

Claudia

 

4 réflexions sur « Les animaux éprouvent des émotions »

    1. Je suis bien d’accord avec toi, Béa. J’espère très sincèrement que les prochaines élections présidentielles vont permettre un mieux vivre pour les animaux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.