21 septembre 2021

Dans l’espoir que le gouvernement … Matthieu Ricard

« La compassion – l’intention d’éliminer la souffrance d’autrui ainsi que ses causes – si on l’associe à l’altruisme, c’est à dire au souhait d’apporter du bien-être aux autres, est le seul concept unificateur qui nous permette de trouver notre voie au sein de ces préoccupations si complexes. Si nous avons plus de considération pour les autres, nous avancerons vers une économie qui prend soin d’autrui. Nous aurons le souci d’améliorer les conditions de travail, la vie familiale et sociale ainsi que beaucoup d’autres aspects de notre existence, et nous nous sentirons concernés par le sort des générations futures. » Matthieu Ricard

« La compassion n’est pas une denrée à distribuer de façon parcimonieuse comme de la nourriture. C’est une façon d’être, une attitude, une intention de faire le bien à ceux qui entrent dans notre sphère d’influence et d’alléger leur souffrance. Donc tout naturellement il en résulte que le fait d’aimer les animaux ne signifie pas aimer moins les êtres humains. En fait en aimant aussi les animaux on aime encore mieux les humains car notre bienveillance s’est accrue. Quelqu’un qui n’aime qu’une partie de l’humanité ne possède qu’une bienveillance appauvrie et fragmentaire. »Matthieu Ricard

Pour le ministre de l’éducation nationale:

« Pour que les choses changent vraiment, osons adopter l’altruisme ! J’ose dire que l’altruisme véritable existe, qu’il peut être cultivé par chacun d’entre nous et que l’évolution des cultures peut favoriser son expansion. Il pourrait être enseigné à l’école, comme un outil précieux susceptible d’aider les enfants à développer leur capacité naturelle à la gentillesse et à la coopération. L’économie ne peut pas se contenter d’écouter seulement la voie de la rationalité et de l’intérêt personnel, elle doit aussi écouter celle du souci de l’autre et la donner à entendre. Osons prendre sérieusement en compte le sort des générations futures et changer notre façon d’exploiter la planète aujourd’hui, car ce sera celle qu’elles habiteront demain ! J’ose dire que l’altruisme n’est pas un luxe mais une nécessité ! » Matthieu Ricard

Je vous remercie de lire la suite de cet entretien sur la page de Matthieu Ricard

Bon nombre de personnes pensent être dans la bienveillance vis à vis des autres, mais le sont-ils vraiment ?

Le texte de Matthieu Ricard nous fait réfléchir sur notre comportement quotidien. Je pense que pour être dans cette démarche il est important de savoir se poser et de lâcher prise sur nos habitudes.
Prendre le temps d’écouter l’autre.
Savourer le moment présent.
Rattacher les gros et les petits ennuis  à la société où nous vivons. Le pain est cher, pourquoi ? je ne suis pas augmentée, pourquoi ? La planète se meurt, pourquoi ? L’enfant dort dans la rue, pourquoi ? Quel est mon rôle, mon engagement sur terre ?
Ouvrir son regard à tout ce qui nous entoure. Chacun fait un choix de vie. Voter est un choix. La façon d’être et de faire détermine demain.

Matthieu Ricard sème des petites graines, c’est à nous de faire le choix en son fort intérieur de les semer ou pas. En attendant que votre esprit se connecte, je vous remercie de faire circuler un maximum son article.

Je rajoute la vidéo proposée par Zoé

Claudia

2 réflexions sur « Dans l’espoir que le gouvernement … Matthieu Ricard »

  1. Matthieu Ricard sème de bonnes petites graines…
    A nous de les faire pousser…
    Belle chanson … Si seulement l’Amour pouvait régner dans le monde… Hélas c’est utopique.
    Bisous ma Chaudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.