23 juin 2021

Fiançailles de Chloe Hooper

La couverture a accroché ma curiosité, alors j’ai commencé la lecture…

Venue d’Angleterre où elle a accumulé de nombreuses dettes, Liese Campbell travaille dans une agence immobilière à Melbourne. Afin de rembourser ses frais au plus vite, elle a pris l’habitude de retrouver Alexander, un riche homme d’affaires, dans des appartements en location pour s’adonner à des jeux érotiques copieusement rémunérés.

Alexander ne sait rien du double jeu de Liese qui commence quant à elle à éprouver un certain malaise par rapport au rôle qu’elle s’est façonnée, qui l’oblige à mystifier son passé et à redoubler de prudence. Résolue à quitter l’Australie, elle accepte toutefois la proposition d’Alexander de passer un weekend dans sa grande propriété au milieu du bush. Mais rien ne se passera tel qu’elle l’avait imaginé…

Ce thriller psychologique est bien amené. Il ressemble fort bien au jeu du chat et de la souris. Il dérange, tant la femme est malmenée. Tantôt elle gère la situation, domine. Tantôt, elle est humiliée, rabaissée au simple objet de sexualité. La putain et le riche propriétaire. Quand ils vont passer un dernier week-end dans la ferme d’Alexander, l’endroit apparait glauque, sinistre, au milieu de nulle part.

Un huis-clos oppressant se met alors en place. Liese au fil des pages, regrette les jeux érotiques où elle a entrainé son amant depuis des mois. Lui ne joue pas. Il va même jusqu’à la demander en mariage. Et organiser un repas de fiançailles.

Est-il psychopathe ou réellement amoureux ?

Et elle, est-elle vraiment séquestrée, comme elle semble le penser ?

Alexandre, l’amoureux apparait quelque peu psychopathe. Sa curiosité appuyée sur l’ancienne vie  de Liese est malsaine. Liese est-elle sincère dans sa vérité ? Tout se mélange.  La fin est de la même trempe, sans réelle réponse.

Ce roman écrit par Chloe Hooper est dans la trame du conte pervers mêlant fantasmes et libertinage.

Pour les lecteurs qui aiment ce genre, vous allez être servi. Pour les âmes plus sensibles, je vous invite à d’autres lectures 🙂

 » Un froid glacial m’envahit. Je l’avais invité dans ma pièce la plus intime. Une fois dedans, il s’était emparé de mon fantasme et l’avait complètement désarticulé.
Jusqu’à ce que, par le plus grand, le plus improbable des hasards, je comprenne que je m’étais échouée dans un endroit froid, humide, inconnu.
J’étais dans la pièce qui se trouvait à l’intérieur de sa tête à lui et il avait fermé la porte à clé. »

« j’avais des dettes, vous savez ».

 « Je l’avais invité dans ma pièce la plus intime. Une fois dedans, il s’était emparé de mon fantasme et l’avait complètement désarticulé. Jusqu’à ce que, par le plus grand, le plus improbable des hasards, je comprenne que je m’étais échouée dans un endroit froid, humide, inconnu. J’étais dans la pièce qui se trouvait à l’intérieur de sa tête à lui et il avait fermé la porte à clé ».

Claudia

2 réflexions sur « Fiançailles de Chloe Hooper »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.