30 juillet 2021

Le prince bégayant, de François Place

Les dieux ont comblé ce jeune prince africain. Ils lui ont donné la beauté, la force et la vaillance. Il apprend vite à maîtriser les arts de la lutte, de la danse et de la chasse.

Mais chaque fois qu’il veut parler, immanquablement, le jeune prince bégaye. Son orgueil, qui butte sans cesse sur les mots, en est profondément blessé.

Devenu adulte, il fait la guerre pour devenir le plus terrible des guerriers. Les victoires se multiplient, mais la blessure demeure.

Un jour, il rencontre un pêcheur au bord d’un fleuve. Le pêcheur le prend à bord de sa pirogue et le dépose de l’autre côté, au royaume des animaux, «le pays étrange des êtres qui vont sans mots».

Que va bien pouvoir y apprendre le jeune prince ?

François Place, l’auteur, illustrateur est né en 1957 à Ezanville, en banlieue parisienne.
Après un bac littéraire, il fait des études de communication visuelle à l’école Estienne (1974-1977).
Il travaille pendant quelques années comme illustrateur indépendant pour des studios de graphisme et de publicité.
En 1985, il rencontre Pierre Marchand, éditeur de Gallimard Jeunesse, qui remarque ses dessins d’adolescent. Il écrit et illustre alors une série de livres documentaires sur le thème des voyages et de la découverte du monde. Il contribue à la même époque à d’autres ouvrages documentaires dans la collection des guides Gallimard, et illustre des romans, notamment ceux de Michael Morpurgo.
Depuis 1992, date de la sortie du livre : les derniers géants, aux éditions Casterman, François Place construit une œuvre autour du thème des voyages, constituée de plusieurs romans ( Angel l’indien blanc, la douane volante), et d’albums illustrés ( Atlas des géographes d’Orbae, la fille des batailles)
Il a voyagé dans un premier temps en lisant un grand nombre de récits, puis en en imaginant à son tour, et enfin, en répondant à l’invitation de plusieurs centres culturels à travers le monde.
Ses illustrations sont régulièrement proposées en exposition par la galerie l’Art à la page.

Je recommande ce magnifique conte philosophique.

Je viens de découvrir l’univers de  François Place au travers d’une formation sur le harcèlement dans le milieu scolaire. Je remercie le formateur qui nous a donné cette référence. ce livre est magnifique et très complet comme outil pédagogique. En plus il se passe en Afrique. Moi qui ai vécu 4 ans au Cameroun, il me parle doublement. 

Les traits, les nuances, l’ambiance est africaine. Chaude, violente et douce à la fois. Le texte en forme de conte est magnifique. Les mots, les mots sont-ils indispensables pour rencontrer l’Amour ? Pour connaitre de belles amitiés ? Ce que j’aime, c’est qu’il permet d’ouvrir les esprits à la philosophie de la vie.

Pour aller plus loin dans l’univers de François Place.

Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.