5 mars 2021

Éradiquer le terrorisme islamiste, c’est possible

Intervention de Jean-Luc Mélenchon le 17 octobre 2020 après l’assassinat par décapitation de Samuel Paty, professeur d’Histoire, par un terroriste islamiste pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Charlie Hebdo dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Le président du groupe «La France insoumise» a dit son affection et sa solidarité avec la famille de la victime et avec l’ensemble des enseignants fortement marqués par cet évènement. Il a appelé à une répression ciblée et à renforcer nos services de renseignement alors que Samuel Paty et l’école avaient reçu de nombreuses menaces avant cet acte dramatique. Jean-Luc Mélenchon a appelé à l’unité du peuple français, expliquant que le but des terroristes islamistes était de diviser les gens suivant leur religion.

Le 18 octobre 2020, Jean-Luc Mélenchon était l’invité d’Adrien Gindre après avoir participé au rassemblement d’hommage à Samuel Paty, professeur d’Histoire-Géographie assassiné par un terroriste islamiste à Conflans-Sainte-Honorine. Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a expliqué que l’objectif du terrorisme islamiste était de faire peur et de diviser les Français en fonction de leur religion.
Il a appelé à mettre en échec ce double objectif et a dit que c’était le sens des rassemblements qui se tenaient partout en France ce 18 octobre. Jean-Luc Mélenchon a également appelé à frapper de manière précise et efficace le terrorisme islamiste, pointant notamment la responsabilité de la communauté tchétchène dans les évènements récents. Il a expliqué qu’il fallait retrouver et expulser tous les tchétchènes qui dévoilaient un islamisme politique sur les réseaux sociaux. Il a répété sa proposition d’utiliser la police à bon escient en mettant les moyens là où ils étaient nécessaires, à commencer par le renseignement.
Le député insoumis a rappelé son engagement sans faille contre l’islamisme politique et contre toute immixtion de la religion en politique.

Il a appelé à renforcer la laïcité en ne tolérant aucune exception sur le sujet. Il a également parlé des moyens de développer ce sujet à l’école et a dit qu’il fallait faire confiance aux enseignants pour trouver les méthodes justes pour le faire.

La suite de l’interview portait sur les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, et notamment du couvre-feu. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que cette mesure manquait les principaux clusters qui sont les entreprises, les écoles et les université. Il a aussi questionné l’efficacité du gouvernement pour faire face à la crise sanitaire compte tenu des changements d’avis incessants sur les masques et les tests, mais aussi compte tenu du fait que les surblouses manquent toujours, que les respirateurs manquent toujours et que les lits d’hôpitaux sont moins nombreux que pendant la première vague du coronavirus.

Claudia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.